Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 05:47
Quelques rires et quelques cris de joie couvriront sans difficulté le bruit des plaintes et lamentations du plus grand nombre.

Ceci explique sans doute l'utilité de la colère
,  tonalité qui reste à la disposition des minorités souffrantes pour être entendues et suffisament dérangeantes pour ne plus être négligeables.

Dans un groupe, quelle que soit sa taille et sa nature (famille, entreprise, Société), où le confort devient la motivation essentielle des plus forts, donc le moteur de leur action, on ne fait jamais
"beaucoup de bruit pour rien".
Chantons, chantons
Cet ordre impur,
Nous le dé-rangerons !

 Mode d'emploi : la colère, permet d'arracher la flêche qui blesse, condition nécessaire avant de soigner la plaie.
 Ensuite, il serait tout autant inutile de garder la colère que de nettoyer la flêche.  
  
   Françoise-L.
Partager cet article
Repost0

commentaires

N
<br /> En ce qui me concerne, la pratique du "cri libérateur" ne m'a jamais libérée. Je comprends que c'est parce que c'était souvent le résultat d'un acte mental plutôt que la conséquence d'une poussée<br /> naturelle venant de l'intérieur.<br /> Néanmoins, je comprends le propos dévellopé ici.<br /> <br /> Merci.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Le "cri libérateur" est une expression résumée qui signifie la nécessité de reconnaitre que l'on a été contrarié et de l'exprimer. Comme le lait qui déborde, il ne refroidit pas le lait qui n'a pas<br /> encore débordé mais il évite que la casserole n'explose et révèle que l'action correctrice est inévitable.<br /> Ensuite, il est bon de prendre un peu de recul, souvent pour ne pas se tromper de cible (cause et responsables) et de choisir les mots justes pour que l'action entreprise transforme en opportunité<br /> une contrariété, parfois souffrance,  initiale.<br /> Merci aussi pour ce mini-développement induit par votre reflexion<br /> <br /> <br />
L
<br /> Tout à fait en accord avec ta réponse..<br /> J'aurai du écrire "lorsque le cri libère la souffrance..pourquoi crier deux fois"<br /> Car je suivais l'idée  selon laquelle il est inutile alors de garder la colère ou de nettoyer la flèche..<br /> Cela me renvoie à la question : qu'est ce qu'un cri qui libère la souffrance ?<br /> je crois que c'est une énergie qui la traverse et la colère  peut ouvrir la porte à cette énergie.<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> Cette fois, c'est moi qui t'écris : Tout à fait d'accord avec toi<br /> Amicalement<br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Le cri libère la souffrance..<br /> Alors pourquoi crier deux fois ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br />    Le cri exprime la souffrance mais  Je crois que ce qui la libère c'est d'être entendu... Cela nécessite de crier 2 fois et même plus si on a le sentiment qu'il n'y a personne<br /> pour nous écouter. Acquérir la certitude que nous vivons en Alliance avec la Vie nous permet de nous savoir accompagnés et même de croire en la voie de la souffrance comme<br /> une des voies, parfois la seule qui nous est provisoirement accessible, pour nous faire sortir du gouffre dans lequel nous avions glissé.<br />    Nous sommes des explorateurs débutants. Néanmoins, une fois en surface nous saurons ce qu'il y avait dedans, même si ce n'est que rien ou pas grand chose, et nous pourrons continuer<br /> notre route sans regretter d'être passé à côté de ce que nous aurions pu croire une merveille non visitée.<br />    Enfin les cris qui ne modifient pas la conjoncture, signifient que nous devons choisir un autre moyen : L'Action, soit-elle apprentissage, avec toutes les imperfections qu'il<br /> implique.<br /> Amicalement<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Françoise-Louise A - M
  • : Méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance. Epanouissement personnel et des collectivités où nous intervenons (familiales, sociales, professionnelles)
  • Contact

Profil

  • Psychologie et Communication
  • Me Praticien en PNL. Parce que le défaut de communication est à l'origine de la plupart des conflits, y compris avec soi-même, J'ai conçu la méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance

Texte Libre

Recherche