Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 11:05
           Noël est avant tout une date anniversaire.  
        C'est le moment de renaître à l'année à venir.

        Ce jour là, il est important d'avoir le courage, parfois la témérité, de quitter son fauteuil ou son strapontin et de monter sur la scène de sa vie:

        Alors, artistes pour une nuit,  vous vous sentirez éclairés par les projecteurs des lumières de l'univers, à dimension humaine ou stellaire, et votre plus grand désir sera d'être en état de partage.  SUIVEZ CE DESIR, quelque soit le lieu où il vous emmene :
        En famille, chez des amis, dans le bar du coin, au resto du coeur: Peu importe, suivez-le.  

        Emportez un brin de sourire, un soupçon de joie, des bonsoirs en pagaille et :
        A vos marques! Prêts! Osez!

       Que ce bout d'an soit pour vous une fête et pensez que le sur-mesure, s'il est moins courant donc plus difficile à réaliser que le standard, c'est quand même le grand luxe.

        A l'année prochaine

        Authentiquement vôtre.
Repost 0
Published by Françoise-Louise A - M - dans Instants partagés
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:41

Après le « Comment ça marche »,  le « Pourquoi ça marche » :

                   Niveau :  Epanouissement personnel

                        Niveau  :  Réussite de l'Entreprise

  Je cite :   extrait du livre de David SERVAN SCHREIBER

« Le Professeur Candace PERT fut une  des premières à identifier le lien entre les substances chimiques du cerveau émotionnel et l’activité du système immunitaire.

   Le Dr Susan LUTGENDORF, à l’université de l’IOWA a confirmé ces résultats : Tout se passe comme si les globules blancs du système immunitaire étaient sensibles au sentiment d’impuissance et à la perte du désir de vivre qui en découle. » 

D’après SCHOPENHAUER : Toute grande vérité passe par 3 phases :

Elle est d’abord ridiculisée puis violemment combattue avant d’être acceptée comme une évidence.

Le Créateur d’Entreprise rencontre souvent ces mêmes passages. Dans le meilleur des cas, elles ne sont que les manifestations de son Censeur Naturel (doutes, craintes, …). Souvent elles émanent de recommandations d’amis – même si la formulation est plus douce –

Paradoxalement, seuls ses ennemis les lui épargnent et, parfois même, l’encouragent.

 

              Les 9 étapes de la méthode :

      La 1ère étape consiste à formuler 3 désirs sous forme de 3 projets :

      Dès ce niveau on évoque l’intérêt collectif qui sera servi simultanément, en quelque sorte l’expression  adaptée de notre alliance avec la Vie, ou encore l’intérêt de nos objectifs pour les Autres ce qui est la clef du succès commercial. 

       « Vouloir » réactive le désir de vivre de l’organisme, qu’il s’agisse d’une personne physique ou morale. Ceci mobilise ses défenses naturelles.

       Pour cela il faut provisoirement abandonner le projet de dresser le bilan de ses carences afin d’orienter totalement sa réflexion vers ce que l’on désire.  S’engager en alliance avec la vie permet de sortir des contraintes des seuls moyens dont on dispose au moment du concept.

       Il convient de définir avec précision 3 scénarios de réussite avec l’implication, en tant qu’acteurs des autres membres de l’équipe.

      Ces scénarios seront affinés et laisseront, pour partie, place aux improvisations qui donneront, en valeur ajoutée, la possibilité aux intervenants de s’affirmer car la démarche y gagnera en  authenticité et favorisera la confiance collective  

 

La 2ème  étape est destinée à conforter notre confiance en des valeurs qui nous sont propres.

      Notre censeur naturel  nous suggère les motifs pour lesquels nous devrions renoncer à nos projets. Il convient d’être attentif à son argumentation afin de la démonter et de revenir à notre détermination avec les atouts qu’il nous aura permis de mettre en évidence.

      Le but est d’identifier des contraintes afin de les transformer en opportunités en sollicitant les capacités créatives de chacun

 

La 3ème  étape  a un double intérêt :

a)  Poser le postulat que nous évoluons dans un univers qui n’est pas absurde mais paradoxal : Et  réviser ainsi nos croyances extrémiste démotivantes : « Je n’ai pas le choix ou je suis incapable de choisir »

b)  Observer que cette étape s’accompagne d’une modification sensible de notre bien-être. Notre Joie intérieure retrouve sa place.  En jouant, nous exprimons notre confiance  en la conjoncture, dont la gestion est de la responsabilité de notre partenaire la Vie, et  nous acceptons d’être accompagné et enseigné tel un débutant que nous sommes obligatoirement au début de toute démarche créative.  

    Se présentera sous la forme d’un jeu collectif : Chacun identifiant les tâches journalières habituelles incontournables qu’il doit assumer et les objectifs personnels qu’il espère voir réalisés :  Présente l’avantage de présenter à tous les fonctions de chacun, joyeusement, ainsi que les aspirations auxquelles devront répondre les projets « entreprise »

 

La 4ème  étape  a pour finalité de réconcilier en nous : Intuition et Raisonnement, Spontanéité et Patience, Principe de plaisir immédiat et Principe de Réalité, Rigueur  et Flexibilité.   Nous apprenons le choix sous sa forme « affirmation » et non « renoncement ».  Il est temps de vérifier que nos projets, tels que nous les avons formulés, sont bien l’expression de nos propres désirs : plaisirs immédiats qui justifient nos motivations, plaisirs du chemin,  plaisirs à terme générés par les objectifs réalisés.

Si tel n’est pas le cas nous effectuons les mises au point nécessaires.

Intègre la notion de plaisir dans l’efficacité du management : plaisir du metteur en scène compatible avec plaisir des acteurs et des partenaires extérieurs.

       

La 5ème  étape : Evoque les 3 musiciens de notre trio identitaire et comment nous devons assumer notre mission de chef d’orchestre :   

Créativité (conception) - Persévérance  (Réalisation) -  Elimination (Censeur Naturel)

Au cours de cette étape on expérimente la maitrise de la synchronisation de ces 3 paramètres qui est responsable de l’harmonie de notre identité personnelle et collective ainsi que de celle de nos relations extérieures. 

Oser de nouvelles stratégies suggérées par l’intuition et servies par la raison. Gagner en endurance. Mettre en évidence les peurs qui provoquent les pensées inhibitrices afin qu’elles soient identifiées, donc neutralisées, avant d’avoir eu le temps de nuire.

 

6ème étape     : Cette séance doit permettre d’identifier les 3 passages difficiles à franchir afin d’obtenir l’aboutissement des projets préalablement définis.

Parce que nous les reconnaissons, les épreuves de la Durée, du Feu et du Succès ne nous apparaissent pas comme des contestations du bien-fondé de nos choix. 

Au contraire, nous les interprétons comme des signes révélateurs de notre progression, des passages qui servent à consolider les acquis.   

   Toute phase de croissance s’accompagne de modifications des conditions de vie qui    dérangent tant qu’un nouvel ordre n’est pas établi. Pourtant une fois celui-ci stabilisé il est tout autant impossible, que non souhaité, de revenir à la situation initiale. Il convient donc de se préparer à séduire (et réciproquement) l’inconnu représenté par le futur

 

7ème étape   : Quelle que soit l’action entreprise, elle nous amène à vivre des contacts et des situations génératrices d’émotions.

En Alliance avec la Vie, nous déterminerons les moyens et qualités que nous savons utiliser pour apprivoiser, puis gouverner, chaque type de réactivité négative.

      Intégrer les phénomènes émotionnels au sein de la démarche collective permet de ne pas oublier un paramètre essentiel qu’il est plus aisé de conduire en le laissant s’exprimer.  

      Nier une émotion revient à la compresser jusqu’à ce qu’elle explose et s’accompagne de destructions incontrôlées

 

8ème étape   : A ce niveau, il est temps  de reconsidérer notre passé et notre entourage, réglage du rétroviseur, à la lumière de notre  vision nouvelle des évènements et des personnes.

 Nous avons acquis la capacité de réviser notre perception des personnes (dont soi-même) ou des évènements auxquels nous ne pouvions penser sans ressenti désagréable ou douloureux ou, au moins, péjoratif.  Les filtres de notre ancien regard, celui de l’époque où on «s’expliquait tout » en n’utilisant que les connaissances de la partie éclairée de notre identité (personnelle ou entreprise), ont été nettoyés. Nous avons accès à une vision globale. Elle nous réconcilie avec nous - même, nos propres décisions, mais aussi avec les autres participants, que représente notre partenaire «la Vie », qui apparaissent n’avoir jamais cessé d’être, à leur manière, parfois paradoxale, des alliés.

Cette réconciliation renforce notre intégrité à la fois morale et opérationnelle.

Les mentalités s’adaptent les unes aux autres et se combine le puzzle qui produit le tableau attendu, l’identité obtenue. 

 

9ème étape   : Nous permettra d’observer la synthèse des enseignements reçus conscientisés, et, en nous inspirant de la sagesse d’un conte approprié, de mieux cerner notre vocation propice à notre épanouissement 

     Confirme la prise de conscience de nos propres valeurs entrepreneuriales, et nous donne l’audace de les mettre en œuvre au sein de nos comportements avec tous et en tout lieu.

      Ce « Aimer-Etre »  s’accompagne du « Vouloir-Etre » sur le terrain, condition nécessaire à la « santé » de l’être moral qu’après avoir créé il nous revient de représenter. 

                             On peut réparer un organe, ou une unité, détérioré :

      Il est tout autant nécessaire de revoir les modalités de fonctionnement, qui ont été à l’origine de l’avarie, pour ne pas récidiver. (Penser aux effets d’un branchement sur courant 220v d’une machine équipée pour du 120v) 

 

Ces 9 étapes se déroulent suivant le rythme approximatif d’une fois par semaine 

Toutefois, chaque étape s’accompagne d’un travail personnel de 10 à 15 minutes par jour, temps minimum consacré à soi-même, durant lequel,  
      -  On s’accepte avec ses préoccupations globales 

-  On définit ses priorités de la journée

-  On s’établit un mini-programme flexible pour les autres fonctions

-  Nous nous entrainons à chasser les pensées ou préoccupations annexes avec bienveillance : « Paris ne s’est pas fait en 1 jour »

               « Je suis occupé(e), revenez plus tard MERCI »

 -  Nous reconnaissons que nous sommes accompagnés pour réussir notre parcours.

-   Nous nous réjouissons de ce qui est déjà fait et exprimons notre désir de poursuivre.

 
                                                   Françoise – Louise :                               
                                                   Contact direct : louise.valliere@laposte.net
  

 

Repost 0
Published by Françoise-Louise A - M - dans Methode ACC- résumé -
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 15:16

METHODE  A.C.C.  = APPRENDRE A CHOISIR LA CONFIANCE

Sommaire

Introduction                                                                                                                      Sommaire                                                                                                                                                                                      

 Préface                                                                                                                                                                                                                                                                                    

 Notre naissance crée notre famille     
 L’Humain, Un seul être en 3 composantes : Esprit, Corps et Coeur                                                                                    
       
 Le monde n’est pas « celui de l’Absurde » mais celui du « Paradoxal »                            

 Méthode A.C.C. – Présentation Globale –                                                                                                          

Développement

- 1ère étape: Réveiller notre Volonté                                                                                                 

- 2ème étape : Nos handicaps, des qualités utilisées à mauvais escient.                         

- 3ème étape : Expérimenter la nature paradoxale de l’Univers                                          

- 4ème étape : Plaisirs et Engagements – Pour que les principes de plaisirs se

révèlent les serviteurs zélés des principes de réalité                                                              

- 5ème étape : Etre le chef d’orchestre de nos musiciens intimes

(Créativité,  Persévérance, Elimination)                                                                             

- 6ème étape : Reconnaître les 3 caps récurrents pour les franchir avec succès et

poursuivre la progression (épreuves : Durée, Feu, Succès)                                                           

- 7ème étape : Comment transformer, pour les transcender, nos émotions                         

- 8ème étape : Reconsidérer nos perceptions acquises, nos classements en  mémoire.                                                                   

- 9ème étape : Notre parcours : Enseignements  et vocation. La sagesse d’un conte.                                                    

  Préface

    Etre sur la trajectoire de notre épanouissement personnel est une condition nécessaire pour ressentir de la joie en parcourant notre chemin de vie.

C’est également répondre à l’obligation, qui revient à chacun, de contribuer au service de l’intérêt 
   collectif.   

Désir et Obligation sont ils compatibles ou, même plus, interdépendants?

      Tout comme Liberté et Engagement.

      La liberté m’engage et je m’engage à servir ma Liberté.

      Tels sont nos premiers pas dans la reconnaissance du monde paradoxal où chaque étape franchie peut apparaître comme la conciliation de ce qui, d’un point de vue exclusivement logique, semblerait inconcevable et même contradictoire.

 

 Ces affirmations sont –elles cohérentes suivant les croyances philosophiques ou   religieuses de chacun ? 

      Pour les Chrétiens, je transcris un extrait des paroles d’un cantique chanté au cours de la  messe du Dimanche qui a précédé l’écriture de ce texte :

« Ouvrons nos cœurs au souffle de Dieu

Car il respire en notre bouche, plus que nous même.

Tournons les yeux vers l’hôte intérieur »

      Pour les Bouddhistes, l’épanouissement appelé « éveil » est la manifestation de l’alliance parfaite, la reconnaissance de l’interdépendance qui lie tous les êtres.

Pour les Juifs et les Musulmans, le bonheur de l’homme est dépendant de son engagement pour la collectivité des croyants.

Pour les Athées, qui ne croient qu’en l’homme, l’observation, de l’évolution comparative de la race humaine par rapport à toutes les autres races animales, exprime une progression qui témoigne d’une continuité spécifique, d’un partenariat intergénérationnel   (il suffit d’observer la progression permanente des connaissances et de leur utilisation),  d’une alliance avec la vie.

Il n’y a donc pas d’incompatibilité entre les croyances métaphysiques personnelles, quelles qu’elles soient, et la démarche préconisée par la méthode A.C.C.

« Apprendre à Choisir la Confiance » 

 Epanouissement personnel et service de l’intérêt collectif  sont, non seulement,  conciliables mais encore dépendants.


1ère Etape de la Méthode ACC : Réveiller notre Volonté


     
La 1ère étape consiste à formuler 3 désirs sous forme de 3 projets :

      Le concept précède la création. Il convient donc de décrire précisément les caractéristiques attendues de chacune des 3 réalisations évoquées.

En effet, quand elle n’est pas réflexe, donc attitude de survie, l’expression du désir, ou de la Volonté, est le préalable indispensable à une action dirigée efficace.

Or la volonté individuelle, résultante de l’identité, n’est pas standard.

Pour cette raison, il convient d’abord de l’identifier puis de la canaliser car, dispersée, elle manquerait de force et n’atteindrait pas ses cibles.

      Dès ce niveau on évoque l’intérêt collectif qui sera servi simultanément ce qui concrétise la base de notre alliance avec la Vie et les modalités de notre partenariat.

      Cette étape réveille notre volonté parfois étouffée sous les craintes obsolètes que nous aurions dû effacer, comme les lignes et les points de repères qui sont indispensables pour guider un dessin jusqu’à ce que celui-ci soit achevé.

Niveau humain : jusqu’au passage à l’état mature.

L’éducation par l’exemple est  le meilleur outil mais, s’il n’est pas utilisé comme il convient, il peut s’avérer le plus destructeur. Ceci est vrai d’ailleurs pour toutes les techniques au sommet des spécialisations (utilisation de rayons laser…)   

La plus grave des défaillances est de ne pas, pour commencer, prendre en considération la personnalité de l’enfant ce qui amène à lui présenter des exemples d’objectifs et de comportements qu’il aura tendance à choisir comme modèles, uniquement parce que, vus de l’extérieur, les résultats obtenus lui paraissent tout à fait satisfaire ceux qui les obtiennent.

On lui communique alors, insidieusement, la croyance qu’il existe une hiérarchie des valeurs au niveau des qualités et que le but à atteindre est de devenir capable d’utiliser, pour lui et pour les autres, celles qui se trouvent au sommet.

Faisant abstraction de ce qu’il est, au lieu de développer ses propres facultés, condition indispensable à son épanouissement, il va  tenter d’accéder à ce qu’il pense devoir devenir afin de ressembler à ces autres qui remplissent les critères d’amabilité qu’il juge exclusifs.

Dans le cas le moins douloureux, il stagne alors dans le confort sans joie d’un mode de Vie qui n’est pas celui qui l’aurait comblé mais qui le rassure. « Qui peut le plus apprend à se contenter du moins. »

Dans le cas le plus défavorable, mais le plus propice à sa réaction, il n’accepte pas sa « condition humaine » mais ne retrouve plus, en sa mémoire, ce qu’il aurait souhaité Etre.

S’il a eu la chance d’évoluer dans un milieu qui lui ressemble et qui l’aime, il constatera qu’il a réussi dans certains domaines, qu’il a échoué dans d’autres, et il confondra sagesse et résignation.

Cependant, notre partenaire « La Vie » n’abandonne jamais. Elle lui rappellera qu’il a en charge, pour leur bonheur partagé, une mission à accomplir. S’il n’a pas appris à se mettre à l’écoute de celle-ci, qui lui veut le plus grand bien, il mobilisera alors la plus grande partie de son énergie à  ignorer la question du sens de son existence et à oublier qu’il ne trouve pas la réponse car il sait instinctivement qu’elle n’est pas sur le chemin où il s’est engagé.

Conséquence : Ne décidant pas spontanément de modifier sa trajectoire, des évènements se produiront pour qu’il y soit contraint.

La plupart d’entre nous ont eu l’occasion de remarquer l’enseignement reçu au cours d’épreuves non choisies. A priori elles n’étaient pas indispensables mais elles le sont devenues devant notre inattention, ou obstination, chronique.

On peut retrouver son identité de façon beaucoup plus agréable et c’est ce que propose la méthode A.C.C : Ce qu’il nous revient d’accomplir, nous plait obligatoirement. Ce sera notre premier repère.

Pour cette raison, La 1ère étape sur le chemin de notre Re - connaissance, consiste à   identifier 3 désirs authentiques, sans se préoccuper de leur faisabilité, et à énoncer les critères précis qui, selon soi, seraient significatifs de leur réussite.

     Ensuite on évoquera, pour chaque projet, ce que sa réalisation pourrait également apporter aux autres : nos proches, nos moins proches, ceux que nous ne connaissons pas encore.

Cette démarche altruiste est la manifestation de notre « Alliance  avec la Vie » 

En fait, quels que soient nos objectifs ou idéaux, nous admettrons, sans crainte, que nous ne disposons pas, personnellement, des moyens suffisants pour garantir leur succès. Qu’importe,  notre partenaire, la Vie, dispose de tous les moyens.

      En entrant dans cette Alliance, qui définit les attentes respectives de chacun, nos attentes personnelles et ses attentes collectives,  nous choisirons la confiance. Cela  nous permettra de constater, au fur et à mesure de notre progression, que nous allons recevoir, sous forme de « hasards », de rencontres, d’évènements conjoncturels, les atouts nécessaires à notre mission qui passe par notre épanouissement personnel.

Nous retrouverons, par intuition, la certitude que la Vie a un sens et aucune limite.

Nous éprouverons une joie intérieure paradoxale, car sans relation avec l’évolution du contexte apparent, puis des bonheurs qui nous réjouiront mais ne nous surprendront pas.

A partir de ce moment, le monde ne se révèle plus « absurde » mais « paradoxal » car telle est sa nature et nous y participons.  Nous acceptons de ne pas tout comprendre car nous avons conscience des limites de notre raisonnement, en cours de développement, et nous nous rappelons que nous naissons inachevés, ce que nous savions déjà mais avions eu tendance à oublier.

 

Conduire et se conduire en regardant DEVANT

Je vous propose d’imaginer que vous devez effectuer un parcours et que vous êtes le pilote de votre véhicule.

Avant même de démarrer, il vous paraîtra évident de vous assurer de la transparence de votre pare-brise.  Pas un instant vous n’envisageriez de conduire en regardant dans le rétroviseur de façon à imaginer la route qui s’étend devant en fonction de celle que vous voyez s’éloigner derrière.

Il en est de même pour notre parcours de vie.

Après avoir défini la première étape, vos 3 projets, regardez devant, car nous n’avons pas la possibilité de regarder dans plusieurs directions simultanément, et regarder ailleurs vous obligerait à inventer, avec toutes les certitudes d’erreurs que cela suppose, un parcours que vous n’aviez qu’à observer.

Pourquoi 3 projets et pas un seul ou 100 ?

Un seul projet crée une polarisation qui empêche de capter des informations qui peuvent être utiles, indirectement, car ne sont retenus que les éléments qui correspondent à son service immédiat.

Plus de 3 projets, au démarrage, crée un risque de dispersion de l’attention qui dilue la force de la Volonté.

Par ailleurs, ces projets ont un point commun : Nous.

Nous constaterons que leur développement est concomitant et que, souvent des éléments, générés par la réalisation de l’un d’entre eux, deviennent des moyens de développement des autres.

             

Enseignement des contes de fées :  ... (voir article ultérieur)

 ...

Travail personnel suivant l’entretien

L’entretien, je le rappelle, consiste à définir 3 projets,

Ensuite, pour chacun, il convient d’identifier 3 à 5 critères qui seraient, d’après leur concepteur, des preuves que les projets sont réussis.

Enfin, on exprimera notre Alliance avec la Vie en précisant l’intérêt de ces projets, pour les Autres (famille, entourage amical et professionnel, inconnus qui croiseront notre route).

Afin que ces réflexions dépassent le stade du divertissement ou de la culture, tous les éléments évoqués ci-dessus doivent être rédigés pendant l’entretien : Environ 1/3 de page par projet.

Il convient de les fixer d’abord en mémoire consciente (comme l’enfant fixe l’alphabet) pour les transférer ensuite dans une zone où l’acquis et l’inné  arrivent à se confondre (l’écrivain utilise l’alphabet sans aucun effort de réflexion)

Le moyen préconisé pour cette mémorisation globale consiste à :

- 1er jour suivant l’entretien : Lire au moins 3 fois le 1er projet EXCLUSIVEMENT

- 2ème jour suivant l’entretien : Lire au moins 3 fois le 2ème  projet EXCLUSIVEMENT

- 3ème jour suivant l’entretien : Lire au moins 3 fois le 3ème  projet EXCLUSIVEMENT

 


Repost 0
Published by Françoise-Louise A - M - dans Méthode ACC -Développement
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 08:24

        - Cette méthode s' apparente à la philosophie des contes de fées :
        le héros est notre représentation symbolique et  le merveilleux est la manifestation de notre Alliance avec la Vie, c'est àdire le partenariat dans lequel nous sommes engagés dès notre naissance.
        - Cette méthode utilise, quant à ses modalités d'expression,  des techniques  relevant des enseignements proposés par  la Programmation Neuro-Linguistique (PNL).

         Sa singularité consiste surtout en la procédure proposée, sous forme de 9 étapes, et en sa finalité qui, est de reconstituer le potentiel "confiance" des personnes qui choisiront de la pratiquer.
          Elle  intégre ainsi la force de l'enthousiasme à la sagesse des connaissances acquises.
          Ceci permet, à ceux qui la pratiquent, d'évoluer joyeusement sur la trajectoire de leur épanouissement personnel à travers les réussites collectives auxquelles ils participent.

Repost 0
Published by Françoise-Louise A - M - dans Méthode ACC -Développement
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 08:04
         Bonjour,

        Il me semble nécessaire, bien que le nom porte en soi sa définition, de vous confirmer que vous avez bien compris: l'authenticien(ne) a pour mission de créer un effet "miroir"
qui vous révèle celui ou celle que vous êtes, aujourd'hui et en devenir.
         Combien d'entre-vous pourraient se coiffer ou se maquiller ou se raser sans se regarder dans un miroir?
         Ce qui est évident sur le plan physique s'avère tout aussi vrai sur le plan psychique.
         Est-ce à dire que l'authenticien(ne) deviendra un accompagnement inévitable?
         Tout comme vous rangez le miroir, une fois que vous vous êtes préparé, l'authenticien(ne) pourra être oublié(e) quand vous aurez découvert, au sens propre, comment manifester votre identité avec tous et en toutes circonstances.
          Certains pourraient remarquer qu'ils ne s'habillent pas, pour se rendre à la plage, de la même manière que pour participer à un diner mondain.
        Evidemment. Toutefois, ce qui guide votre choix peut ne pas être la recherche d'une apparence mais de ce qui vous convient le mieux pour harmoniser votre comportement avec l'environnement.                                              
            Votre Bien-Etre dépend de votre Aimer -Etre et votre Aimer-Etre depend de votre capacité à choisir la voie de votre épanouissement personnel qui, quelles que soient vos convictions et croyances, est votre mission de Vie.    
            En effet, que ce soient les existentialistes (agnostiques) ou les pratiquants de toutes religions ou philosophies assimilées, le point commun de leurs affirmations est que l'homme a pour devoir-désir d'accomplir sa part de partenariat au sein de la communauté des êtres vivants. 
            Vous avez le droit de penser différemment mais cela reviendrait à affirmer que la multitude intergénérationnelle, à laquelle j'ai fait référence, est dans l'erreur.  
            De toutes façons il y a un moyen très simple de vérifier qui est le plus proche de la vérité: 
            "Le signe est la joie. "          
             Etes-vous joyeux ?   Si, oui.  Vous avancez dans vos chaussures. Continuez. L'authenticien(ne) vous apportera simplement une vision panoramique, si vous en avez besoin, quand vous arriverez à un carrefour situé sur votre parcours. En effet, il est parfois difficile de choisir quand on ne dispose que d'une image en zoom.
             Si vous avez le sentiment que rien ne saurait vous réjouïr, il est vraisemblable que vous cherchez dans la zone éclairée de vous-même le trésor qui se trouve dans votre ombre. 
             L'authenticien(ne)  permettra simplement  à l'adulte, qui est en vous, d'accompagner l'enfant que vous demeurerez toujours, AUSSI, et qui a peur de se rendre dans la pièce dont la porte fermée l' inquiète.
              Et si cette porte avait été tenue fermée, juste le temps nécessaire pour permettre à la meilleure part de vous-même (vos qualités et talents fondamentaux) de se développer sans être agressée, tant qu'elle demeurait trop fragile pour s'affirmer sans être blessée, ne serait-ce que par maladresse?                                     Il est temps de naître!
              En quelque sorte l'authenticienne est une femme sage. Sage femme comme diraient nos amis Anglo-saxons. Et l'authenticien est un homme sage ... s'il existe.  
              Aujourd'hui je ne connais qu'UNE authenticienne: votre correspondante de ce jour.
               A bientôt.
               A travers la méthode ACC que vous découvrirez, par épisodes, en revenant du côté de ce blog.
               A Vous ! 

Repost 0
Published by Françoise-Louise A - M - dans Se re-connaitre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise-Louise A - M
  • : Méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance. Epanouissement personnel et des collectivités où nous intervenons (familiales, sociales, professionnelles)
  • Contact

Profil

  • Psychologie et Communication
  • Me Praticien en PNL. Parce que le défaut de communication est à l'origine de la plupart des conflits, y compris avec soi-même, J'ai conçu la méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance

Texte Libre

Recherche