Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 16:45

Lors de l'émission Judaïca, le Dimanche matin sur la 2, l'animateur a remarqué que la différence la plus importante, entre la religion juive et les religions chrétiennes était que :

   - Pour les juifs, dans l'ancien testament, référence que les chrétiens partagent avec les juifs,  le seul cas, où est évoqué le sacrifice du fils, est celui où cette initiative est demandée à Abraham qui, au dernier moment est empêché, par Dieu, d'aller jusqu'au bout.  Dieu ne voulait donc pas la mort du fils.

  - Pour les Chrétiens, dans le nouveau testament, par contre, le Christ, fils unique* (en son genre) de Dieu, s'est sacrifié pour le salut des hommes.

     * Pas au sens de seul enfant puisque que nous sommes tous frères et qu'il nous a appris la prière "Notre Père..."

 

Alors je me suis interrogée car ces 2 testaments font partie des textes de référence chrétiens. Ils ne peuvent donc que se compléter, pas se contredire.

Je vous soumets mes conclusions

Evidemment elles n'engagent que leur auteur, moi-même.

 

Je dois d'abord préciser que dans la religion Chrétienne, l'axiome est :

Un seul Dieu en 3 personnes :

Le Père, le Fils et le Saint Esprit.  Les 3 étant identifiés systématiquement quand on fait "un signe de croix".

Donc le Père et le Fils forment une seule identité.

Dieu est, par définition, dans toutes les religions, omniscient.

Il est tout autant Eternel.

Il ne pouvait donc s'éviter la connaissance de la mort et de la peur de la mort.

Pour acquérir ce savoir  il a dû vivre la condition humaine.

Ne formant qu'une entité avec son fils, l'humanité prise par celui-ci était donc le chemin de Dieu pour accéder à cette connaissance.

C'était aussi le seul moyen pour lui de découvrir le poids de la souffrance, car évidemment celle-ci trouve son origine dans un corps physique et le mental associé.

 

Et, à mon avis, ce vécu lui montrant avec évidence la tragédie de la condition humaine, elle a entrainé le pardon des pêchés de  l'humanité à laquelle il ne pouvait éviter ce passage si difficile. 

Pourquoi n'aurait-il pas pu nous éviter cette destinée ?

Pour limiter le champ d'action des tyrans ainsi que le pouvoir de l'argent, mais aussi pour garantir l'EGALITE de tous les hommes.

En effet, si on exprime les durées de Vie individuelle en pourcentage par rapport à la durée de l'Eternité, on obtient des valeurs, humainement mesurables, quasiment identiques.

 

Ainsi Dieu n'aurait pas voulu "la mort de son fils" mais a choisi d'expérimenter la mort et la douleur physique pour connaître ces ressentis et pour nous donner la certitude qu'il les connait. 

Ses derniers mots "Seigneur pourquoi m'as-tu abandonné" prouvent que l'identification fut totale et qu'il n'avait pas gardé en mémoire ce parachute d'espérance, que représente la certitude de la résurrection. 
En effet, l'humain dispose, au plus, de la Foi et aucun lecteur de ce texte ne peut affirmer que la sienne sera assez solide pour lui éviter de poser la même question que le Christ, à l'instant ultime. 

 

Non seulement mon raisonnement se tient mais encore, sans vouloir diminuer son mérite, je trouve que c'est assez normal qu'il ait pris cette inititiative.  

 

Pourquoi avoir choisi ce blog pour vous faire part de cette réflexion ?

 

Parce que c'est un blog de Psychologie positive et il est réconfortant de présumer que Dieu est, lui aussi,  passé par là.

Que nous soyons croyants ou pas, nous suivons le même chemin, donc on arrivera à la même destination.

Comme l'a chanté un Poète : "On ira tous au paradis !"

 

Françoise 

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:13

En fait, Il semblerait que JL MELENCHON s'exprime comme si le point de départ de la mission de notre Président était le niveau zéro.

"Français vous avez la mémoire courte" ! est une généralisation, donc une affirmation fausse dans de nombreux cas, mais elle semble tout à fait appropriée si on la rapporte à cette déclaration.

 

En fait, compte tenu de la situation initiale, un trou, que nenni, un gouffre, qu'écris-je, un précipice d'organisation inégalitaire, arriver à "presque rien", c'est déjà une progression favorable tangible.

 

Evidemment, cela ne se fait pas sans difficulté, car la Gouvernance doit avancer dans une jungle et, que ce soit la faune ou la flore, cela implique d'autres difficultés que sur une autoroute.

 

En vrac :

 

  - Le Carburant : Comme son prix baissait, le gouvernement a - c'est logique (et c'était sûrement une stratégie faite pour) - estimé pouvoir ne pas classer cette problématique parmi les prioritaires.

    Réaction automatique : Les mauvaises herbes en ont pris de l'engrais...

    A la limite : Tant mieux : Cette fois-ci TOUT justifie que l'on ne se fie plus à la seule "bonne intention" des compagnies pétrolières. Entre l'Intention affichée et la Volonté, il y a une différence appelée Vérité.

 

 - L'expulsion des Roms : Evidemment il a fallu appliquer les décisions de Justice (et je reconnais que j'ai fait partie des critiques en la matière) mais il semblerait que, dans le cas présent, l'expulsion ne soit que la première phase et que la deuxième, même si je regrette qu'elle n'ait pas été la première, se mette en place : Hébergement et autorisation de s'autofinancer honnêtement.

  Ben quoi ! Si on est "interdit de travail légal" et néanmoins "vivant" il ne reste plus que le travail illégal pour se nourrir ! 

  Ainsi que, bien entendu, l'Assistanat (mais on sait que cette dernière solution ne peut être que provisoire).

 

- La fin des HS défiscalisées, tremplin de reprise de l'emploi et en particulier du sauvetage des quelques Entreprises d'intérim pas encore décimées par les décisions de la Présidence (si on peut l'appeler ainsi) antérieure.

 

Et d'autres... allant dans le sens de moins d'inégalités stratégiques car les seules inégalités acceptables sont celles structurelles (santé - culture du lieu de naissance...) qui impliquent qu'il y aura toujours des plus forts et des plus fragiles d'où la nécessité des Lois et d'un Gouvernement Républicain pour renforcer les deuxièmes et offrir aux premiers des opportunités de créativité aux effets solidaires.

 

Comme l'écrivait JJ ROUSSEAU : " L'Egalité n'est pas que les degrés de Puissance et de Richesse soient absolument les mêmes mais que : Nul citoyen ne soit assez opulent pour pouvoir en acheter un autre ET nul citoyen ne soit assez pauvre pour être contraint de se vendre."

Car vendre les fruits de ses compétences n'est pas SE vendre et acheter des fruits de compétences c'est acheter ce qui est fait, non pas CELUI qui fait.

 

Donc Monsieur MELENCHON, sachez que lorsque le volant est tourné pour prendre une courbe dans un certain sens, la partie la plus difficile est souvent de le remettre en position droite avant d'aborder un tournant en sens inverse.

 Surtout quand le véhicule a été surchargé (Dettes, Chômage...) car cela freine son potentiel d'accélération. 

 Par contre, vous-même,  envisagiez la possibilité que votre Assemblée consitutante supprime le Suffrage Universel !

Or le Suffrage Universel est la seule garantie d'Egalité des Chances dont dispose la Population quand la Politique d'éducation permet à tous d'acquérir les connaissances de base du "savoir lire (y compris entre les lignes)" et "savoir compter (y compris par extrapolation et déduction)".

Evidemment, il y a eu une autre tentative pour supprimer le Suffrage Universel : Ne rendre l'Education accessible qu'à certaines classes sociales.

Votre suggestion était plus claire mais pas plus acceptable.

 

Pour en revenir aux problèmes de la Rentrée, dont le plus délicat est confié au Ministre du redressement Productif, on assite actuellement à l'épopée UNILEVER (Thé éléphant) où la SCOP constituée par les salariés, afin de reprendre l'Entreprise, constitue la vitrine du défi entre les Associés délocalisateurs et les Salariés qui tentent de conserver leur travail dans leur pays.

Les armes du patronat pour se prouver indispensable : Refuser de vendre la marque et de Soustraiter les commandes

  Sur ce point, je suggèrerais d'appeler ce thé "Mammouth". Et de Publiciter autour de ce maintien écologique  des origines.

  Par ailleurs, si soustraitance il n'y a pas, exploitation du portefeuille client en direct et économie de soustraitance partagée avec l'acheteur qui appréciera sans doute l'aubaine !!!

En fait, la réussite de cette SCOP dépasse largement sa propre survie.

 C'est AUSSI la démonstration qu'un système Solidaire peut donner à la Société ce qu'un système Capitaliste est devenu incapable d'assurer.

 

Donc comme Caesar : Laissons les Venir, Voir et Vaincre et reconstruire "Liberté et Egalité",  les 2 mamelles nourricières de la "Fraternité" qui, lorsqu'elle s'étend au-delà des liens du sang, s'appelle "Solidarité".

 

Agréable semaine

Françoise 

 

PS : J'ai écrit cet article sur ce blog par erreur (erreur de moi, évidemment). Je croyais le rédiger sur mon blog "Economique" en lien http://controledegestion.over-blog.com/

J'aurais pu le neutraliser ici et le reporter là-bas.

Mais j'ai une tendance à croire que si cela s'est passé ainsi c'est qu'il y a une intelligence supérieure que j'appelle Ici et souvent "Alliance avec la Vie", qui a oeuvré pour.

        Donc je laisse cet article qui sera sans doute l'exception confirmant la règle que j'ai fixée pour ce blog et je vais, de ce pas, sur l'autre blog - le destinataire initial- pour inviter mes lecteurs à venir faire un tour du côté de par ici.

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:48

  Le drame récent qui s'est déroulé dans la région de Toulouse soulève cette question.

 

  On ne nait pas assassin. Mais on ne nait pas non plus sensible à la population qui nous entoure, au-delà de notre mère, puis plus tard de notre père et de toute notre famille.

   Pourtant au fur et à mesure de notre croissance, notre intégration dans le milieu sociétal développe notre potentiel affectif et l'Autre nous devient de plus en plus proche par le ressenti de notre humanité commune.

 

Alors, comment est-il possible de devenir cruel et insensible au point de tuer froidement des individus sans défense et aussi innocents que ce que peuvent l'être des enfants.

Qui plus est, avec préméditation, ce qui exclue l'hypothèse d'une bouffée de délire fou furieux.

 

Un comportement qui rappelle celui de certain de nos ancêtres européens vers 1550 (il y a moins de 500 ans)

"Dans un couvent de Valladolid, quelque soixante ans après la découverte du Nouveau Monde, deux hommes s'affrontent : les Indiens sont-ils des hommes comme les autres ?  les Espagnols, avides de conquête, l'ont nié, assujettissant et massacrant les indigènes par millions."

Le comportement de chasseurs devant s'installer sur un territoire occupé par une population "animale" dont ils devaient le débarrasser, en tuant indistinctement les mâles, les femelles et leurs petits....

 

Renier le caractère individuel d'un humain, en ne voyant en lui qu'une partie d'un tout, nocif à la communauté à laquelle on appartient, modifie la perception et place l'observateur, non plus face à un autre qui lui ressemble,  mais dans la position du prédateur face à une faune envahissante.

 

Les Espagnols qui ont massacré des enfants indiens, sans état d'âme, étaient dans un conditionnement psychique tout à fait comparable avec celui de l'intégriste qui a semé la terreur dans une école.

 

Alors comment est-il possible qu'à notre époque, certains individus oublient la condition humaine de leurs proches au point de les traquer dans le seul but d'éliminer la civilisation dont ils sont ?

 

Il suffit que ceux qui les manipulent leur donnent des critères de reconnaissance du "caractère humain" qu'ils ne retrouvent pas au niveau de leurs victimes :

- Pour les Espagnols, les critères étaient la pratique du Christianisme.

- Pour les agents du Djihad, les critères sont la pratique de rites censés découler d'une interprétation du Coran

 

Mais qu'est-ce qui anime les manipulateurs ?  Les objectifs sont divers et ne s'excluent pas entre eux : Argent, Pouvoir, mais aussi Vengeance, Haine... J'en oublie certainement et des pire.

 

Et à l'origine de ces objectifs ?

Le besoin de reconnaissance me parait le socle commun.

Une reconnaissance refusée tout autant aux conquistadors, avant qu'ils ne quittent leur patrie, qu'aux dirigeants du Djihad en opposition dans la leur, qu'aux Indiens du Brésil, probablement demain.

 

Pour conclure cet article et expliquer ma dernière remarque, je t'invite cher lecteur à un voyage internautique, d'un clic, sur :

http://controledegestion.over-blog.com/article-que-cette-image-fasse-le-tour-du-monde-102178244.html

 

Il y a des circonstances où il faut oser le face à face avec les plus hauts responsables, même si les effets de leurs actes se manifestent décalés dans le temps et mettent en péril les générations suivantes, innocentes.

 

Pensées amicales

Françoise

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:20

Bonjour,

 

Voici les références de l'article initial où j'ai exprimé l'intérêt, tout autant artistique que sociologique, du roman de

Jean Marc BONNEL : "La dernière Nuit"

http://authenticienne.over-blog.com/article-un-roman-ou-le-heros-s-evade-du-triangle-de-karpman-77973597-comments.html/   

 

Certains amis m'ont demandé des précisions relatives aux modalités d'acquisition de cet ouvrage.

 

Je viens d'en recevoir,  Les voici :

Ci-dessous le blog de la maison d'Edition qui a répondu à notre questionnement.

http://elansudeditions.over-blog.org/

En vous reportant à l'article initial, vous pourrez découvrir en "commentaires" son intervention.

Mais, parce qu'une fois un article consulté, il n'est pas systématique d'y retourner et de poursuivre jusqu'à la lecture des commentaires correspondant, j'ai estimé opportun de rédiger ce nouvel article complémentaire.

 

Il va sans dire - mais il ne va pas plus mal en le disant et parfois mieux - que je n'ai aucun intérêt financier dans cette démarche.

 

C'est dommage !

 

Evidemment c'est encore plus significatif de la sincérité de ma critique initiale de ce roman que j'ai acquis (et le tarif est toujours valable) 12€.

 

Pensées amicales.

 

Françoise 

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 22:51

Né victime, sans en être conscient, et bourreau de ses propres parents, toutes les conditions étaient réunies pour que sa Vie ne soit qu'une prison.

 

L'affection de sa grand-mère va lui permettre d'évoluer et de soulever tous les défis qui tentent de l'emprisonner au propre comme au figuré.  Il n'accepte ni la place de victime, ni celle de bourreau, où les "sauveurs" tentent successivement de l'enfermer.

Alors ce triangle éclate et chacun accepte de concevoir que la Liberté peut toujours être un choix personnel.

 

La dernière page tournée, l'histoire que l'on avait découverte au premier degré, continue, et on accède au niveau qui justifie que j'évoque ce livre sur ce blog.

 

Son titre : "La dernière nuit"

Son auteur Jean-Marc BONNEL

Son tarif  : 12€

Le seul moyen de l'acquérir, à ma connaissance :  Contacter l'auteur

bonneljeanmarc@aol.com

 

Ma critique : Poétique, Sensible et Intelligent.

Je persiste et je signe.

 

L'auteur découvrira peut-être avec surprise cet article car, quand je lui ai dit que j'allais écrire sur son livre qui m'a tant plu sur mon blog, il a dû présumer que ce serait sur le blog des amis des Poètes. 

Ce livre n'est pas un livre de Poésie mais un roman. Néanmoins Jean-Marc BONNEL est depuis le 23 Juin un Ami des Poètes, aussi.

 

 Comme quoi le mécanisme de l'inspiration est souvent un enseignement  dont l'artiste est l'agent et que la surprise, ou le ressenti, du lecteur met en évidence.

Encore bravo et merci à l'auteur.

 

Françoise 

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 21:32

Bonjour

 

Décidemment mon chemin actuel passe par l'exploration des services d'oncologie et associés.

Ravintsara est une association qui soutient la recherche relative aux propriétés des Huiles Essentielles en tant que médication complémentaire dans le domaine de la cancérologie.

 

L'article précédent soutenait la vision holistique du dr HAMMER et regrettait que ce praticien n'ait pas obtenu l'autorisation de soumettre sa thèse à l'Université pour que ses hypothèses soient analysées et éventuellement  utilisées dans des cas opportuns.

 

Le sujet du présent article semble mieux convenir à l'ordre des médecins et pharmaciens. Les prescriptions correspondantes sont compatibles, au minimum,  complémentaires, dans la vision la plus élargie, avec les thérapies classiques. 

 

En fait, j'ai hésité quant au choix du blog sur lequel je le développerai.

J'ai décidé que ces médications (non reconnues et opérationnelles) étant à l'nfini opposé du Médiator (reconnu et nocif) il serait justifié que je choisisse pour traiter une antithèse le support que j'aurais choisi pour traiter la thèse.

 

Si cette question vous interesse, Rendez-vous sur l'article corespondant du blog contrôle de gestion.

Si elle ne vous interesse pas, vérifiez quand même avant de faire l'impasse totale.

   D'un clic sur http://controledegestion.over-blog.com/article-ravintsara---association-que-je-declare-d-utilite-publique-77356608.html

 

A bientôt

 

Françoise

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 12:19

Chères amies et chers amis

 

Vous qui passez par ici et repasserez par là,  aujourd'hui je suis venue vous adresser mes meilleurs voeux pour l'année 2011.

Qu'importe que vous soyez plus ou moins grands, soyez debout !

Qu'importe que vous soyez plus ou moins actifs, soyez décideurs de vous-même

Qu'importe que vous soyez plus ou moins riches, soyez aisés

Et enfin, n'oubliez pas que nous sommes alliés entre nous et avec la Vie .

Aux Chateaux dits en Espagne préférons l'Auberge dite Espagnole où ce que chacun apporte devient valeur pour tous, éléments d'une mosaïque amicale reliée par des fils d'or.

 

A très bientôt

 

Affectueuses pensées

 

Françoise

 

 

 

 

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:03

Chers amis lecteurs,

 

Je reconnais que le mot est un peu tardif mais ce serait rajouter une faute à une autre que de ne point vous l'écrire.

 

La plupart d'entre-vous savent bien que l'auteur n'est que le demandeur (même s'il insiste) car c'est l'inspiration qui distribue les sujets.

C'est ceci le motif de mon mot d'excuses.

La conjoncture m'a emmenée à rédiger les articles de mes 2 autres blogs : "Controledegestion" et "ChoisirlaConfiance" ce qui évidemment a monopolisé mon temps dit "libre" et, j'ose l'avouer, même un peu plus.

 

Si l'évolution de la Vie sociétale fait aussi partie de vos préoccupations, je vous invite à un voyage interblog d'un clic sur :

http://controledegestion.over-blog.com/

 

Si les témoignages de ceux qui ont testé la méthode de mon ouvrage "Apprivoiser l'Optimisme" vous intéressent, vous ferez escale d'un clic sur : http://choisirlaconfiance.over-blog.com/

 

Si ces voyages vous semblent hors sujet, vous avez raison. Ils sont hors sujet mais du Sujet et ont, de ce fait, monopolisé son verbe.

 

Néanmoins je vous dis à bientôt 

 

Pensées amicales

 

Françoise

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 08:40

Est-elle une stratégie d'agression sournoise (glaive) ou au contraire la dernière phase de la désespérance ( bouclier) ?

L'une n'exclue pas l'autre.

Qui plus est, l'utilisation du bouclier est le plus souvent la conséquence de celle présumée du glaive qui se présente en face.

 

Je vous invite tout d'abord à un voyage internautique sur mon autre blog où j'ai développé ce sujet de façon à ce qu'il soit accessible à ceux qui sont "au front" car une stratégie sournoise révelée, c'est à dire conscientisée, perd en agressivité, donc une bonne part de son efficacité :

http://controledegestion.over-blog.com/article-l-indifference-contre-strategie-les-greves-58670753.html

Que le nom de ce blog ne vous impressionne pas. Il ne se limite pas à un cours qui ne prend en compte que des données mathématiques ou assimilées.

 

Par contre, existe-t-il un antidote à ce poison psychologique ?  Je le crois : La Volonté.

"Je pense donc je suis" me parait insuffisant, aujourd'hui.

Son expression contemporaine exige son développement minimum :

Je veux donc je pense, puis je nominalise (mets en mots) et j'agis : Alors, je suis.

 

Et celui qui n'arrive plus à vouloir ?

1ère étape : Apprendre à Vouloir.

Mode d'Emploi :  Pub ou Information ? Les 2 :  http://choisirlaconfiance.over-blog.com/  blog associé à mon ouvrage paru récemment " Apprivoiser l'Optimisme par la méthode ACC (Apprendre à Choisir la Confiance)"

 

Amicalement aux anciens qui peuvent faire l'impasse sur la phrase en orange (la prochaine fois, bien sûr)

 

Cordialement à tous

 

Françoise

 

 

 

 

Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 14:14
     Tous pleins de voeux à consommer sans modération et encore moins de modérateur
     Plein de bisous à distribuer au gré de votre convenance puisqu'en revenant du côté de cet article vous reconstituerez vos stocks à satiété
    Que votre audace s'exprime dans la douceur, que votre douceur alimente votre détermination, et que le tout vous emmène, accompagnés comme vous aimez, sur les pistes joyeuses des journées de l'an neuf qui cette année est l'an dix (du verbe dire ? ). Je n'en perds pas mon latin (dix-it) ou juste le it...
    Certains peuvent penser que le champagne n'est pas totalement étranger à la rédaction de cet article...
    Rien de nos vies n'est totalement étranger à la rédaction de nos articles.. 
    Pourquoi le "ChamP" le serait-il? Ce serait bien trop injuste !

    Youpi ! Vous avez souri ! C'était un de mes voeux ! Ca commence bien !
    Toutes les raisons(si on peut dire) pour attendre en confiance la réalisation des autres. Y a pas le feu : Encore 364,5 jours !  Sans compter ceux de toutes les années qui suivront pour les retardataires...

     Sur ces paroles, en avant la musique !  trois petits tours et puis ... Dansons.

     Françoise-L
Repost 0
Published by Psychologie et Communication - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Françoise-Louise A - M
  • : Méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance. Epanouissement personnel et des collectivités où nous intervenons (familiales, sociales, professionnelles)
  • Contact

Profil

  • Psychologie et Communication
  • Me Praticien en PNL. Parce que le défaut de communication est à l'origine de la plupart des conflits, y compris avec soi-même, J'ai conçu la méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance

Texte Libre

Recherche