Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 07:20

Noël, anniversaire de l'Etre, reconnu de lumière et de chair, miroir de notre dualité. 

Etre de lumière (notre identité divine) et Etre de matière ( part de nous-même appelée Ego) dont l'union s'appelle Vie. 
Le Christ est appelé "sauveur" car sa mission est de nous apprendre cette vérité par l'exemple, par l'observation de ce miracle incontestable que nous évoquons, sans même y penser,  tous les jours :
la date des journées d'un calendrier déjà universellement utilisé de façon quotidienne.

Notre Etre de Lumière est intemporel et son objectif est l'Unité Universelle par l'Amour
Au service de l'Etre de Lumière, l'Ego est temporel. Ses besoins de connaissances et de reconnaissance sont à la fois ses outils et ses faiblesses.
Vivre dans la Joie et l'harmonie nécessite :
- La prise de conscience de notre dualité
- La confiance en L' Etre de Lumière, en ses stratégies, en son lien affectif à l'Ego qui est son compagnon temporel.
- Le respect de l'Ego, que l'Etre de lumière protège, instruit, récompense et autorise à ne progresser qu'au rythme de sa croissance.

  Parfois, notre "Ego" oublie l'existence de notre "Etre de Lumière", alors nous éprouvons des ressentis désagréables ou douloureux : La Peur ( L'Ego se croit le décideur et, à juste titre, s'en sait incapable) et la Solitude qui incite à s'attacher à d'autre Egos par des attitudes de Pouvoir (domination et (ou) soumission), Possession, ou Dépendances qui ne sont que maquillages éphémères, plus ou moins réussis.
  En reconnaissant notre dualité, nous éprouvons la Joie de la re-union dont le ressenti s'apparente à l'état amoureux : Union d'abord intérieure, ensuite avec ces autres qui nous ressemblent et enfin avec l'univers tout entier.
   
   Fêtons en Noël une naissance aux allures de reconnaissance (à tous les sens du terme)

   A très bientôt

  Françoise-L. A-M

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 08:50
    Puisque le temps existe, nous pouvons en déduire l'existence du "hors temps".

    -  Le temps représente, en fait, notre "maison", le lieu où on se nourrit, se repose, se ressource, c'est à dire notre identité matérielle.
    - Le "hors-temps" est à l'extérieur : Lieu de découvertes et de liberté, notre
identité spirituelle.

    On conçoit que pour éprouver la joie, inhérente à une personnalité en harmonie, il convient de ne pas négliger notre "habitation" sans pour autant la transformer en Prison.

     Nous prenons ainsi conscience qu'il n'y a pas d'incompatibilité, mais au contraire complémentarité, à aménager notre "foyer" où nous aimons nous retrouver (gestion du "temps") mais aussi à préparer de grandes randonnées et à reconnaitre les signes de la piste qui mène au pays de nos merveilles, notre trajectoire de vie.

    Françoise-L. A-M
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 12:31
       Changer de comportement n'est pas obligatoirement le désaveu d'un choix antérieur, ce peut être l'expression d'une capacité d'adaptation à la Vie, en perpétuel mouvement.

      Pour ne pas voir s'éloigner le véhicule de notre jeunesse, absurde de se poster immobile, et même attaché comme Ulysse à un poteau ( c'est le chien de mon voisin), et d'essayer de le retenir.
Il suffit de monter dedans et de se réjouïr de la diversité des paysages découverts quand il avance.

      Françoise-L. A-M
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 07:57

     Quelle que soit la nature de l'épreuve, au moment du choc, il est préférable d'avoir la résistance d'une plume - et de s'envoler sous le souffle - que d'un pot de terre qui, en tentant de résister, se retrouve brisé.

     Si vous avez la foi, ou si vous arrivez seulement à concevoir qu'il est possible que la Vie ne soit pas qu'un passage entre deux néants, confiez les rennes à l'Ami invisible, éventuellement un être que vous avez beaucoup aimé ou votre Saint protecteur, ou - en absence de référence - l'ange gardien qui vous accompagnerait s'il existait :  Installez-vous sur le siège passager et fermez les yeux (au propre comme au figuré) en confiance.

    De toutes façons, essayer de conduire soi-même, dans ces conditions, reviendrait à prendre le volant, ivre, et sans notion de la vitesse compatible avec une route que l'on perçoit déformée à travers ses larmes.

    Quand vous ouvrirez à nouveau les yeux, vous vous retrouverez installé au volant de votre véhicule, à l'arrêt, bien garé mais souvent dans un paysage inconnu.

    Il sera temps, alors de reprendre du service DIRECT.

    D'abord, observer la situation puis vous interroger avec insistance : 

    Où suis-je ? Où ai-je envie d'aller (qu'ai-je envie de faire) ? Quels sont les moyens (nouveaux pour la plupart) dont je dispose - et qui s'ajoutent à ceux que j'avais déjà et qui sont restés opérationnels ?

Quels sont mes besoins actuels et par quels désirs, à ma disposition ou accessibles, vais-je les  assumer ?

   N'essayez pas de retourner à l'endroit où vous aviez confié le volant car, si ce lieu vous avait été le plus favorable - ce qui arrive parfois - , votre ami aurait mis le poste pour vous bercer mais n'aurait pas déplacé votre véhicule et, à votre réveil, vous vous y seriez retrouvé.

  Vous avez choisi la confiance. Continuez. Cette fois-ci, La confiance en Vous-même, aussi.

 

  Vous constaterez alors que vous avez des objectifs et qu'il devient impérieux pour vous de les atteindre et de les dépasser car l'étape suivante vous sollicitera aussi.

  Votre vie écoulée vous parait être un enseignement qu'il vous revient de mettre en pratique pour votre mission du moment. Il est agréable d'être le premier de la classe et vous avez peut-être eu le plaisir de redoubler souvent pour conforter cette position. Cela vous avait fait "oublier" le projet initial qui se situait Après cette situation très agréable et où il vous suffisait de "suivre", même en tête des suiveurs.

  En fait, vous n'aviez rien effacé mais vous attendiez sereinement,  essentiellement inconscient(e), la maitrise totale de ce niveau. 

 

 Vous l'avez !  A vos marques (à tous les sens du mot) !  prêts ( et près) !  Action !

 

 Laquelle ? Lesquelles ?

 On ne dit pas à quelqu'un ce qu'il sait déjà !

 

 A bientôt

 

 Françoise -L. A-M

 N.B: Un indice : Je vous invite à la lecture active de l'article

         "La hiérarchie des besoins de Maslow, commentée" sur le blog :

                         http://controledegestion.over-blog/

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 07:25
        Cette précision me paraît indispensable car j'ai pu observer que certains redoutaient la réponse comme s'ils se soumettaient à une épreuve de sélection... genre test de Q.I, ou de niveau culturel.
    
   Tel n'est pas le cas. 
       Ce serait plutôt du genre "détermination du groupe sanguin" : A O B AB.
       Ce n'est qu'un constat, qui ne donne pas d'indication sur la valeur intrinsèque du personnage, mais qui l'aide à situer le, ou les, chemins qui sont sa voie d'épanouissement personnel
       Ce test ne s'adresse qu'à des sélectionnés. 
        Notre présence témoigne que nous sommes tous sélectionnés, tous partenaires entre nous et avec la Vie.
       - Supposons que vous ayez le profil MICHAEL essentiellement (score le plus élevé) vous avez besoin d'évoluer dans un milieu ordonné et, à ce titre, vous êtes sollicité par la Vie pour réparer les désordres, en quelques domaines qu'ils se produisent.
       - Supposons que vous ayez SIMULTANEMENT les profils MICHAEL et URIEL, vous vous épanouissez en prenant des risques mais dans un contexte structuré et, surtout, pour des opérations que vous estimez "utiles", ou mieux, inévitables, pour remettre en ordre, réparer.
        L'intérêt de ce test est aussi de concevoir que ce qui convient à l'un ou l'une n'est pas l'optimum pour l'autre.
        IL est MICHAEL,  Elle est URIEL : vos différences vous apparaissent avec évidence. En connaissance des besoins de chacun, trouvez vos complémentarités et optimisez ainsi le partenariat. Surtout s'il est affectif.
        L'harmonisation des contraires est difficile mais sa réussite est superbe et mérite les efforts.

        Le monde doit prendre en compte le mode d'épanouissement des personnes qui le composent car l'accélération des progrès et des innovations réduit les temps d'adaptation. Les générations montantes sont de moins en moins patientes.  Cette évolution implique que celui qui n'avance pas à la place qui convient à son pas, peut entrainer dans sa chûte toute l'équipe... Que cette équipe soit Famille, Entreprise ou Groupe Relationnel.
        La Vie n'abandonne jamais son projet d'harmonisation et si le seul moyen pour l'obtenir est la violence, elle l'emploie. Uniquement si c'est l'ultime solution, si nous ne comprenons pas AUTREMENT. 
        Et si c'était cela notre faculté de résilience ?  De transformation du plomb en Or ?

        Que ce test vous permette de découvrir et d'exiger, en douceur, ce dont vous avez besoin pour vous-même et pour servir votre partenariat avec la Vie (les autres),  
         
          D'exiger de qui ? D'abord, de vous-même : Entrez en action. 
          Ensuite, votre partenaire la Vie, mettra à votre disposition, pour servir votre "Programme Commun",
la conjoncture favorable, car tel est son mode de participation.  
         Certains l' appellent "hasards" ,  d'autres l'appellent "coincidences"-, ce sont simplement les outils nécessaires,  au moment opportun.   

                                                         
        Françoise A-M
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 15:38

Questionnements / Résultats du test :  Déterminer son comportement  épanouissant

 

 Mon chemin suit la dynamique : URIEL, MICHAEL, RAPHAEL, GABRIEL

 Or, je ne vois pas comment je suis (suivre) cette voie.

 
Chaque identité doit s’exprimer à travers toutes les situations.

 Notre parcours n’est jamais absurde mais souvent paradoxal, surtout si nous suivons un trajet elliptique.


                        Pour éclairer votre entendement, en voici quelques expressions originales. 

Questions –Réponses (présumées) à des situations paradoxales / Conclusions
                              Remarque : « Je suis »  du verbe « suivre »
 
Q : Je suis « URIEL », or je m'épanouis dans des activités d'ordre administratif                       

                                R : Vraisemblablement vous avez l'occasion de prendre des initiatives en fonction de vos opinions et de vous engager personnellement alors que vous ne pouvez disposer que de présomptions  (impossibilité matérielle de disposer de certitudes).


                       
: Je suis « MICHAEL » et chirurgien – ce qui me semble ma mission

                        R : Vraisemblablement, vous considérez que votre rôle est de remettre en ordre et en harmonie un corps qui ne fonctionne plus normalement. 

Opération rangement ou arrangement pour obtenir une organisation optimum

 

                        Q : Je suis « Raphaël » et enseignant – une activité qui me passionne

                        R :  Vraisemblablement vous devez être tout autant motivé par le domaine de vos compétences que par la manière de les transmettre en tenant compte des potentialités individuelles de vos enseignés.  Votre comportement ne se limite pas à donner l’information attendue mais à vous assurer que chacun a su l’appréhender avec ses moyens et pour ses besoins de vie.


                       
Q : Je suis « Gabriel » et  écrivain –  Je travaille seul et c’est ce que j’aime

                        R : Vraisemblablement, votre silence extérieur n’est que le complément favorable à votre écoute intérieure de la dictée que vous saisissez, matière première de votre production. Néanmoins celle-ci est destinée à être diffusée afin d’apporter aux Autres le rêve éveillé qui leur permettra soit des pauses salutaires, soit d’être enseignés en douceur par une voix qui ne leur est accessible que par votre médiation.      


                       
Je pense que les réponses aux questions :

                        « Je suis « URIEL » et cascadeur,  Je suis « MICHAEL » et gestionnaire, je suis « RAPHAEL » et médecin, Je suis « GABRIEL » et responsable syndical  

                       Ne demandent pas de développement spécifique.

                        En fait, quels que soient les rôles que nous sommes amenés à exercer, je souhaite que ce test  nous permette de déterminer le comportement propre à l’expression de notre identité.

« Les signes » du meilleur usage de notre Vie pour nous-même et pour Tous sont :

   - Les heureux hasards, balises tout autant que récompenses, nous incitant à persévérer

   - « Notre ressenti de Joie » de plus en plus permanent et en toutes circonstances. 

 

Le prochain article, après récréation - saison oblige -, évoquera comment communiquer agréablement et efficacement avec des partenaires aux comportements authentiques, différents des nôtres.

F. A-M

Partager cet article
Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 10:37

 Méthode ACC : Test : Identifier notre mode  d’accomplissement personnel

Ce test comporte 9 questions avec, pour chacune, 4 réponses proposées.

Il est possible de cocher plusieurs réponses pour la même proposition.

Puis, additionnez vos scores, soit les nombres de réponses V,X,Y, Z que vous avez obtenus.

 

1)      Enfant j’ai le souvenir d’avoir :

- Cru que les adultes avaient le savoir.                                      X

- Voulu vérifier les enseignements reçus.                                  Y

- Choisi  d’obéir pour plaire.                                                     Z

- Inventé des occasions contestables pour ne pas obéir               V

 

2)      Mes préférences à l’école

- Récitation                                                                             V et Y

- Rédaction                                                                             X et  Z

- Calcul            ou mathématiques                                            V et  X

- Sciences de la nature (géographie, sc. naturelles…)                 Y et  Z

 

3)      Mes colères ont souvent été (sont) ma façon :

- D’exprimer mon désaccord                                                    X

- De provoquer mon entourage que je trouvais passif                 V

- De partager mes souffrances                                                 Z

- D’affirmer ma volonté                                                           Y

 

4)      Mes joies ont souvent été (sont) de :

- Participer à des activités sportives                                          V

- Avoir suivi mon planning                                                        X

- Etre invité(e) à une fête                                                         Z

- Recevoir des amis à la maison                                               Y

 

5)      Les circonstances (ou hasards) m’ont souvent amené(e) à :

- Evoluer en milieu médical                                                      Y

- Affirmer mes convictions (accords et refus)                           X

- Exercer des activités à risques                                               V

- Participer à des actions collectives                                         Z

 

6)      Vos expériences les plus fréquentes

- Positionnement(s) en tant que leader                                      V

- Expression de ma position indépendante                                  X

- Interventions en cas de dysfonctionnements                            Y

- Soutien de personnes en difficultés                                         Z

 

7)      Aujourd’hui je préfèrerais me charger de

                          -  Organiser une réception                                                     Z

                        -  Participer à une mission de secouriste                                   V

                        -  Participer à un débat                                                            X

                        -  Optimiser l’occupation d’un espace                                       Y

 

8)      Un métier que j’exerce ou que j’aurais eu du goût à exercer
    - Médecin   Y    -     Avocat                    X  
 
  -  Artiste      Z     -      Pilote (Avion,  Rallyes)   V                                                                   

9)      Un métier que je n’aurais pu exercer

- Ecrivain   Y     -                 Chirurgien               Z

- Ebéniste   X     -                 Comptable              V


Remarques:

 

1)      Il y a  un score plus élevé que les autres (même à 1 point près)

  V : Votre épanouissement implique un comportement spécifique « URIEL »

  X : Votre épanouissement implique un comportement spécifique  « MICHAEL »,

              Y : Votre épanouissement implique un comportement spécifique  « RAPHAEL »,

              Z : Votre épanouissement implique un comportement spécifique  « GABRIEL »,

                       

2)      Si les scores obtenus sont assez proches , vous participez à des opérations menées en partenariat ou vous avez en charge la médiation entre acteurs avançant suivant les modalités de leur voie spécifique.

Vos interventions sont transversales et votre chemin a l’allure d’une ellipse. Néanmoins, il est fort probable que vous soyez déjà en altitude

      (là où les chemins se rapprochent).

 

3)      Conclusions : Comportements épanouissants suivant chaque lignée :

 

            URIEL : La Vie (Vous et les Autres)  vous implique dans des actions qui demandent des initiatives à la tangente des dangers mais vous vous sentez protégé, à juste titre, et vous réussissez vos missions. L’immobilisme et la passivité, autres que phases de récupération, vous étiolent et la conjoncture se manifeste, si nécessaire, pour vous remettre dans ce courant d’activités. De façon directe ou indirecte, vous êtes concerné par des événements  impliquant votre intervention en situation non sécurisée.

Vos joies ressemblent à celles des  sportifs sur un podium.

            MICHAEL : La Vie vous sollicite pour révéler les dysfonctionnements,  erreurs, et injustices,  ainsi que pour mettre de l’ordre dans les situations anarchiques où elle vous conduit. La conjoncture soutient votre argumentation jusqu’à retour à l’harmonie du cas exposé. La réussite de l’accomplissement des tâches qui vous sont confiées,   suppose la mise en œuvre de vos facultés d’analyse, de communication, de  démonstration, et de persévérance.

Vos joies ressemblent à celles des résistants ayant obtenu réparation.   

             RAPHAEL : Votre domaine est souvent celui de la restauration de la santé physique et psychique des personnes amenées jusqu’à vous..
Vous savez déterminer les réels besoins des personnes et des situations, au-delà des apparences. 
La Vie vous protége des ricochets de leurs souffrances. Vos craintes personnelles s’effacent et vous éprouvez l’assurance nécessaire pour être précis lors des actes que nécessitent vos interventions.
Vous aimez les challenges dont la réussite est un partage. 

Vos joies ressemblent à celles de ceux qui ont soulevé un défi et ont gagné.

            GABRIEL : Votre mission se situe dans le domaine de la solidarité non seulement matérielle mais affective. L’espace et le temps ne sont pas des obstacles au   bien-être que vous pouvez apporter  aux autres. Vous intervenez à leur côté, pour défendre leur envie de « bien-être » et d’ « être-bien », afin qu’ils avancent volontiers sur leur propre voie d’accomplissement. Vos actions peuvent concerner tout autant un individu qu’un groupe ou une collectivité mais le premier pas y est souvent sous forme de face à face.

                        Vos joies ressemblent à celles d’amis qui se retrouvent après éloignement.

 

4)      Pour chaque piste, ou chaque chemin, à présent, reportez-vous aux commentaires, donnés sur les articles du blog http://authenticienne.over-blog.com/, les évoquant : « Spiritualité dans l’entreprise » « Les anges (suite) » « Au sommet, réunion des 4 chemins »

 

Vous avez identifié votre chemin d’épanouissement. Le prochain article vous éclairera si votre parcours vous paraît paradoxalement éloigné de ces conclusions

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 14:12
            Plannings familials pour formation des ados, cours d"éducation sexuelle à l'école, ...  Mais quand verrons-nous programmés des cours d'éducation sentimentale?
          Les sentiments ne s'apprennent pas, ce sont des ressentis .
         J'en connais tout plein d'erreurs de ressentis : Il ne m'aime pas parce qu'il m'a dit ceci ou parce qu'il a fait cela ou par ce qu'il ne m'a pas dit ou parce qu'il n'a pas fait ou parce que j'ai bien trop peur de croire qu'il m'aime et de souffrir encore plus à cause de ma déception...

          Je proclame que de bons cours d'éducation sentimentale où on expliquerait, en utilisant éventuellement l'outil PNL,  (compatible avec toutes les croyances spirituelles), que les comportements ne sont pas standardisés et que l'affection n'utilise pas, pour tous, les mêmes voies d'expression,  seraient tout à fait opportuns. Relations parents-enfants,  enseignants-enseignés, copains-copines, amoureux-amoureuse...
           Et même mon petit chien et moi : Lequel grogne le plus pour la sortie accompagnée de l'après-midi?

           Et puisque l'on y serait on pourrait ensuite évoquer la sexualité amoureuse et la sexualité gourmande, un peu comme on évoquerait l'alimentation bio et la restauration rapide,  avec leurs  effets sur le bien être mais aussi sur le aimer-être.

           Reste plus qu'à trouver des enseignants !!!
            
          On peut rèver!
            
Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 11:10
Le Bien est le berceau du Bien, ceci n'est pas un scoop.
Le Mal est aussi le berceau du Bien. C'est déjà plus paradoxal.
Il est évident que
Les mauvais ingrédients ne font pas un bon repas
Les chiens ne font pas des chats... 
Les géniteurs blancs ne font pas des enfants noirs
Pourtant
Le Mal peut être la source du Bien  ( activation de qualités si endormies que présumées inexistantes)
La force de l'adversaire devenir Ma force   ( A la base des arts martiaux )
L'extrême fragilité s'avérer plus mobilisante que la dictature (demande à bébé ..arreu, arreu)
Quelques explications TRES résumées :
Amour ,  Courage, Connaissance
ou (et)
Audace, Créativité, Compassion.
Se reconnaitre partenaire dans son auto-création puis partenaire dans la création de l'univers, c'est avoir la certitude que nous sommes les alliés de la toute puissance ( quel que soit le nom qui lui est donnée ) et que, de ce fait, il est tout à fait cohérent de choisir la confiance et d'accomplir notre propre participation en entrant en action -- dès que nous aurons déterminé ce qui est de notre mission ( chercher dans ce qui nous plait). 
Mais il est plus facile de trouver ce dont on est sûr de l'existence. Ca motive.
Surtout si on sait, que grâce à notre partenaire, on dispose, dès la case départ , de panneaux indicateurs qui nous orientent vers la prochaine étape. 

Si je me rends de Marseille à Paris, je ne m'attends pas à voir le panneau PARIS dès le départ de l'autoroute mais je sais qu'il est souhaitable que je passe par LYON et LYON est déjà indiqué.

Pour ne pas oublier les grands principes...
- "Je suis patriote" :  Je soutiens la République pour qu'elle ne dérape pas .. commence à avoir quelques rhumatismes.
- "La Vie se trouve ( et se mérite) en la donnant": Très bien. Mais pour pouvoir la donner, il me faut d'abord veiller à ne pas la perdre. 
- "La Mondialisation" : Tout à fait d'accord. J'appartiens au monde et le monde m'appartient : Ne touche pas à mes pôtes et mes pôtes ce sont les étoiles, la flore , la faune, les hommes et les femmes de toutes les couleurs, y compris de la mienne.
- Le Maire et le Prefet : les 2 plateaux d'une même balance, appelée "pays".
   Faut surtout pas les mettre du même côté, m'enfin!  Pas besoin d'être énarque pour le comprendre.  

Ni les grands sentiments
-Le travail du Dimanche : C'est une idée nouvelle sauf pour 
       le Paysan qui nourrit ses animaux même ce jour là 
       Le restaurateur 
       Mon épicier du coin
       Mon mari bricoleur
       Son épouse ménagère
       le Curé de ma paroisse
       Et tous ces inconnus de moi qui me pardonneront de ne pas être en mesure de les présenter aussi.
-  Vouloir qu'il n'y ait plus d'échec scolaire : C'est un désir nouveau sauf pour
       Tous les enfants
       Tous leurs parents
       Tous les enseignants
       Et tellement de etc. que je n'arrive pas à concevoir qui je n'ai pas oublié mis à part ceux que j'ai identifiés.

      Ce n'était pas Jacques BREL qui avait écrit 
          "pour faire une bonne dame patronesse  
             ... c' tavec du vieux qu'on fait du neuf"
          Un matcho ce Jacques ... pourquoi une bonne dame patronesse et pas un bon monsieur patron ... 
     
      Mais ceci est une autre histoire... 
      Au fait, ça vous passionne les activités des dames patronesses ? N'empêche que la chanson de BREL était réussie...
      Donc je ne suis pas hors sujet : Tout peut être le berceau du Bien.  

      A bientôt
      Amitié 
      Françoise A-M       
      A Ici ou à http://lesamisdespoetes.over-blog.com/
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 08:04
         Bonjour,

        Il me semble nécessaire, bien que le nom porte en soi sa définition, de vous confirmer que vous avez bien compris: l'authenticien(ne) a pour mission de créer un effet "miroir"
qui vous révèle celui ou celle que vous êtes, aujourd'hui et en devenir.
         Combien d'entre-vous pourraient se coiffer ou se maquiller ou se raser sans se regarder dans un miroir?
         Ce qui est évident sur le plan physique s'avère tout aussi vrai sur le plan psychique.
         Est-ce à dire que l'authenticien(ne) deviendra un accompagnement inévitable?
         Tout comme vous rangez le miroir, une fois que vous vous êtes préparé, l'authenticien(ne) pourra être oublié(e) quand vous aurez découvert, au sens propre, comment manifester votre identité avec tous et en toutes circonstances.
          Certains pourraient remarquer qu'ils ne s'habillent pas, pour se rendre à la plage, de la même manière que pour participer à un diner mondain.
        Evidemment. Toutefois, ce qui guide votre choix peut ne pas être la recherche d'une apparence mais de ce qui vous convient le mieux pour harmoniser votre comportement avec l'environnement.                                              
            Votre Bien-Etre dépend de votre Aimer -Etre et votre Aimer-Etre depend de votre capacité à choisir la voie de votre épanouissement personnel qui, quelles que soient vos convictions et croyances, est votre mission de Vie.    
            En effet, que ce soient les existentialistes (agnostiques) ou les pratiquants de toutes religions ou philosophies assimilées, le point commun de leurs affirmations est que l'homme a pour devoir-désir d'accomplir sa part de partenariat au sein de la communauté des êtres vivants. 
            Vous avez le droit de penser différemment mais cela reviendrait à affirmer que la multitude intergénérationnelle, à laquelle j'ai fait référence, est dans l'erreur.  
            De toutes façons il y a un moyen très simple de vérifier qui est le plus proche de la vérité: 
            "Le signe est la joie. "          
             Etes-vous joyeux ?   Si, oui.  Vous avancez dans vos chaussures. Continuez. L'authenticien(ne) vous apportera simplement une vision panoramique, si vous en avez besoin, quand vous arriverez à un carrefour situé sur votre parcours. En effet, il est parfois difficile de choisir quand on ne dispose que d'une image en zoom.
             Si vous avez le sentiment que rien ne saurait vous réjouïr, il est vraisemblable que vous cherchez dans la zone éclairée de vous-même le trésor qui se trouve dans votre ombre. 
             L'authenticien(ne)  permettra simplement  à l'adulte, qui est en vous, d'accompagner l'enfant que vous demeurerez toujours, AUSSI, et qui a peur de se rendre dans la pièce dont la porte fermée l' inquiète.
              Et si cette porte avait été tenue fermée, juste le temps nécessaire pour permettre à la meilleure part de vous-même (vos qualités et talents fondamentaux) de se développer sans être agressée, tant qu'elle demeurait trop fragile pour s'affirmer sans être blessée, ne serait-ce que par maladresse?                                     Il est temps de naître!
              En quelque sorte l'authenticienne est une femme sage. Sage femme comme diraient nos amis Anglo-saxons. Et l'authenticien est un homme sage ... s'il existe.  
              Aujourd'hui je ne connais qu'UNE authenticienne: votre correspondante de ce jour.
               A bientôt.
               A travers la méthode ACC que vous découvrirez, par épisodes, en revenant du côté de ce blog.
               A Vous ! 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Françoise-Louise A - M
  • : Méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance. Epanouissement personnel et des collectivités où nous intervenons (familiales, sociales, professionnelles)
  • Contact

Profil

  • Psychologie et Communication
  • Me Praticien en PNL. Parce que le défaut de communication est à l'origine de la plupart des conflits, y compris avec soi-même, J'ai conçu la méthode ACC = Apprendre à Choisir la Confiance

Texte Libre

Recherche